Herbjørg Wassmo à Caen


Littérature, Littérature norvégienne / lundi, novembre 28th, 2016

herbjorg-wassmo-jpg

A l’occasion du 25ème anniversaire des Boréales – un festival en Nord, la norvégienne, une fidèle, était une nouvelle fois présente en Normandie. Au cours d’un débat riche et intéressant, elle est revenue longuement sur les principales héroïnes de ses romans, des femmes fortes mais qui cachent de profondes blessures liées à leur enfance. D’une voix douce –trahissant son accent du nord de la Norvège- elle a expliqué, par exemple, la genèse de son chef d’œuvre Le livre de Dina, né après un violent cauchemard, une inspiration nocturne qu’elle se devait de coucher sur papier. L’adaptation théâtrale était d’ailleurs jouée à Caen cette semaine.

Herbjørg Wassmo est également revenue sur son livre-documentaire, Un long chemin, réédité cette année chez Gaïa. Avant de se consacrer à l’écriture, la Norvégienne était institutrice et un de ses collègues lui avait alors confié son histoire et celle de ses parents, fuyant à pied la Norvège vers la Suède, en plein hiver et à travers les montagnes enneigées et glacées, pendant la seconde guerre mondiale de peur que les Allemands n’arrêtent le père résistant. Ce long chemin de souffrance physique les mena en lieu sûr mais à quel prix : angelures, doigts et/ou pied amputés. Ce récit, c’est un peu comme l’exorcisme de cette histoire familiale tabou, une vrai « psychanalyse ». « Quelque chose de violent » a indiqué Herbjørg Wassmo.

Si vous souhaitez découvrir ou redécouvrir les ouvrages de cette grande dame de la littérature norvégienne, ils sont publiés aux éditions Gaïa. Bonne lecture!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *